28 novembre 2012

SUITE BOLIVIE

Il fallait bien que l on goutte au vin Bolivien. Tres different de nos vins aussi on va peut etre vous ramener la bouteille entammee car nous avons du perdre du palais….ou ils se sont trompes dans l etiquette, deja que nous avons ete vole sur le bouchon, n en ayant que la moitie….

La vallee de Cochabamba est a 2700m et on a 30 a l ombre. Cela done envie, hum. On veut bien partage avec les insectes bien sur….on se balade dans les mignons petits villages en torchis, entoure de parcelles cultivees. Cela sent bon l eucalyptus et que c est agreable car il nous arrive assez souvent de monter des boliviens qui attendent le long de la piste. Ils remercient bcp mais le probleme est qu ils sentent tres forts. Enfin, on est recompense car ils paient leur transport a chaque fois. Il faut bien que l on vive….

Lors de nos bivouacs, nous rencontrons de temps en temps des gens tres craintifs. Ils se demandent bien ce que nous venons faire et des fois inventent n importe quoi pour que nous ne restions pas longtemps(des lions rodent, un mechant taureau va venir etc, etc), idem lorsque nous leur demandons notre chemin.

La Bolivie ne connait pas les panneaux de signalisatino et nous chercons deseperement une carte routiere precise.

PA220324              PA240033

 

PA240058             PA250061

Les MARCHES : bien sur grouillants de monde, tres colores. Les marchands vivent sur leur lieu de travail, ils vendent, mangent, dorment, s occupent des enfants, les changent etc et tout cela dans un espace tres reduit ou la proprete laisse plus qu a desirer. Et si tu veux acheter quelque chose, il ne faut pas qu il soit occupe a leur vie prive, sinon tu attends ou tu t en vas….

Idem aux champs toute la petite famille participe et la fete c est jour de marche ou ils vont boire la chicha en couple jusqu a ebtriete. Et ils n oublients pas de faire le plein de coca que les hommes machent a longueur de journee. Eric rajoute que les femmes feraient bien d en macher un peu pour leur couper la fin car elles sont bien en forme!

PA220344                       PA220364       

 

PA220375

Cochabamba, ville ½ millions d habitants est tres plaisante avec ses nombreuses places et ses petits restos. Elles a su garder son cachet tout en se developpent. Les marches sont gigantesques et les marchandises nombreuses,. On obtiendra prolongation de notre visa sans difficulte et echangeons nos bouquins de lecture a l alliance francaise.

PA250063

PA250066    PA250069

 

PA270111     PA280123

PA290144

Sans etre sur des pistes, nous traversons le parc Tunari 5035m, ou les lamas sont nombreux. Tres jolies paysages, beau cratere

PA290145    PA290149

 

PA290160     PA290162

Nous traversons les yungas, regions montagneuses aux vallees chaudes et tres fertiles, bananiers, manguiers immenses a perte de vue. Sur les hauteurs la coca est cultives en terrasse. Tres jolie region mais bon sang que les pistes sont etroites et pourries. Eric se doit, et je le surveille car jen en mene pas large, d etre 100 pour cent a la conduite. Dans ces passages difficiles c est bizarre mais j ai les mains moites…lorsque nous croisons un vehicule, c est l angoisse, eric sera oblige de prendre le volant de la voiture d un bolivien incapable de faire la manoeuvre pour que nous puissions passer….

PA300197    PA300201

PA310231   

PA310230        PB020275

 

 

 

PA300207     

 

 

Nous quittons cette region ou l unicef a installe des points d eau et l Europe finance la piste, mais pas l entretien…..dommage!

Il reste tant a faire ici, pas de transport scolaires, les ecoles sont loins d etre gaies et l instruction nous a donne l impression d etre plus que legere mais il est vrai qu a part le travail de la terre, il n y a rien. L ecole, c est d abord le garde a vous, chanter, les recres. L instruction de l hygiene  n est pas aux programmes et d ailleurs nous ne voyons aucune affiche pour les inciter a une amelioration. 

PB020273

PA210307

Aucun camion poubelle en campagne. Dans les villes, qui ont toutes une place centrale, un camion passe avec une cloche, les gens apportent leur poubelle et recupere le sac…c est comme le marchand de glace, il a sa cloche aussi. Aussi quand nous entendons la cloche c est soit le marchand de glace soit les poubelles…..

PA260078   PA300170

 

PA300172   PA310250

 

PB040307

 

Comme nous n avons toujours pas de carte routiere precise, on prend souvent des pistes sans savoir si on va arriver a notre but. Pour le moment cela se passe bien et nous decouvrons des coins superbes

Nous arrivons a la Paz par “la ruta el morte”moins impressionnante qu on le pensait puisqu aujourd hui le trafic prend une nouvelle route alsphaltee. On ne fera que de traverser la Paz y revenant fin janvier. Nous y sommes invites par un bolivien ayant vecu 8 ans en Suisse. Nous filons bivouaquer au calme au lac TITICACA, Et la, splendeur. On adore.

PB070328   PB070332

 

PB080364   PB130424

PB130426   PB130435

 

PB130437

 

Mais le lac c est aussi cela

PB130425

Le lac est une merveille. Sous un ciel bleu, on longera tout le cote bolivien sans voir une seule structure touristique, nous sommes pour le moins surprise. A plus de 3800m, il peut faire tres chaud en journee mais les nuits par le vent peuvent etre egalement glacialent.  On apprecie bcp notre chauffage.Grace a notre Ivecom nous pouvons nous offrir des soirees avec vues plendides digne du meilleur hotel

PB070352    PB070361

 

PB130414

Ici, nous regardons les villageois vivre autour de leur champ de patas. Ils travaillent en famille avec une charrue tiree par des boeufs. Le soir, les bourris reviennent charges de jonc qu ils mettront a secher pour donner en nourriture au betail. De merveilleux spectacles.

Les abords du lac sont cultives, mais pas d irrigation. L argent est gaspille ici comme chez nous. Une depense tres coutumiere de la Bolivie : des ponts tout neuf qui nous en ferons  l experience ne sont pas utilisable n etant pas relies aux pistes….

PA240027

Depuis que nous sommes pret de la Paz, nous ne trouvons plus de carburant, les stations sont vides….c est la Bolivie., plus de fromage, plus de vin buvable,, plus de chocolat  et parfois plus de pain. Heureusement, j ai un stock de farine et les chappatis chauds, quel regal.

Nous remontons vers la cordillere APOLOLAMBA et la encoré nos yeux sont grands ouverts tellement la nature est majestueuse.

La piste est encoré une fois de plus pourri et le reservoir se remet a fuir, on devra ne plus s en servir. Nos balades sont essouflees. A + 4000m on cherche notre respiration. Nous admirons les troupeaux, en tete les cochons, puis les lamas, les alpagas, les vaches et a la traine les moutons. Tout ce petit monde rentre avant la tombee de la nuit au villaje suivie de la cholitas avec son fuseau

PB130448  PB140463

 

PB140467  PB140470

PB140478PB140480

 

 PB140492     PB140477

 

 

Depuis que nous sommes pret de la Paz, nous ne trouvons plus de carburant, les stations sont vides….c est la Bolivie., plus de fromage, plus de vin buvable,, plus de chocolat  et parfois plus de pain. Heureusement, j ai un stock de farine et les chappatis chauds, quel regal.

Nous remontons vers la cordillere APOLOLAMBA et la encoré nos yeux sont grands ouverts tellement la nature est majestueuse.

La piste est encoré une fois de plus pourri et le reservoir se remet a fuir, on devra ne plus s en servir. Nos balades sont essouflees. A + 4000m on cherche notre respiration. Nous admirons les troupeaux, en tete les cochons, puis les lamas, les alpagas, les vaches et a la traine les moutons. Tout ce petit monde rentre avant la tombee de la nuit au villaje suivie de la cholitas avec son fuseau

PB140493   PB140496

 

PB140514 

PB140536    PB140539

 

PB140548    PB140518

Leur vie c est dehors par n importe quel temps. Il faut dire que le confort de leur maison n a rien d attirant. Dans certain coin recule, l etre humain n est pas loin de l animal. Stupefiant de les voir assis avec leurs cochons dans un etat de crasse que je n ai pas controle de pres.

A CHARAZaNI nous avons la chance d y etre jour de fete

PB150584    PB150586

 

PB150587   PB160589

 

PB170603

On se regale dans les petites gargottes que nous frequentons le plus posible. Enfin on se regale surtout du prix car lorsqu il nous arrive un gros morceau de gras dans du jus colore, moi je prefere jeuner.

Merci encoré le lonely planet : dans la description dun des plus beau treck de la bolivie “de lagunillas a agua blanca”, il precise un final grandiose aux sources thermales, cela m etonnerait qu ils y soient alles et un joli lac peuple d oiseaux aquatiques, je vous laisse juge

PB150577

Le brouillard nous quitte peu depuis une semaine et on gongle pour decouvrir les sommets enneiges a + de 5000m. nous ne verrons pas de condors mais les vigognes nous font grelottes qu en on les compare aux alpagas

PB170667   PB180677

PB190696  PB190701

 

PB190710   PB190715

 

PB190716   PB180682

 

PB190688

 

A ANTIQUILLA peu avant la frontiere, onn se fait deloge par la pólice et les militaires, nous avions choisi notre bivouac au pied de mine d or sans le savoir et apparemment ils n appreciaient pas de nous voir la.

A SOUCHES, nous comptons passer au Perou. La police nous dit pas de problem. C est un veritable jeu de pistes entre les mines exploitees. Ils ont creuses partout, un chantier indescriptible, le filon ne doit pas etre important car cela ne respire pas la richesse. On demande notre chemin x fois, on nous dit etre au Perou apres avoir traverse un rio important sans pont bien sur. Pas de tampón cote bolivien mais la pólice nous dit de passer. Cote Perou, on ira jusqu au 1er bled Tripiche(la piste n est toujours pas meilleure)et pas de militaire, pas de controle, nada. Eric prefere que l on fasse demi tour jusqu au lac Titicaca sachant a quoi s en tenir cote piste. Apres x heures de pistes, on y arrive et la ce n est pas meilleur. Le raz le bol des pistes s installe. Incroyable, il faut le voir pour le croire, ce n est pas le perou mais berouth. On deconseille vraiment le cote nord est du lac. Toujours pas de poste de frontiere du cote bolivien comme du cote peruvien…..on finit par arriver sur du goudron, ouf on n en peut plus. Sur 3800kms de parcouru en bolivie on a fait 80 pour cent de piste.

PB190723    PB190724

LA BOLIVIE POUR NOUS C EST :

-         Un retour en arriere de 150 ans

-         Des croix aux bords des pistes,,,pas tres rassurant

-         Des cultures partout

-         Pas d industria, a part les poulaillers industriels

-         Aucune structure touristique

-         Ma 1er coupe de cheveux a l etranger, eric m a conseille d acheter un chapeau des le lendemain

-         Bcp ont un portable, alors que leurs maisons sont depourvus de tout confort, eau, electricite

-         Pas de panneau de signalization

-         Le prix des pommes de terre. ils en cultivent partout et elles coutent le double d un kg de bananes ou de tomates

-         DU GRAND FOLKLORE

-         DES PAYSAGES A COUPER LE SOUFFLE

 

Posté par doiteau à 21:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur SUITE BOLIVIE

    Coucou !!! merveilleux reportage, vous etes sublimes !!! bronzés, ligne parfaite ainsi que la coupe de cheveux de catherine ( rires ) mais Bonjour le tournis !! moi aussi j'en
    ai les mains moites !!! Continuez à nous faire réver avec le froid qui nous arrive...
    Nous penserons chaque jour... au soleil qui vous entourent.
    Bisous de Micheline & Claude

    Posté par Mich & Claude, 29 novembre 2012 à 09:17 | | Répondre
Nouveau commentaire